Trouver mon métier
Trouver mon métier

Se former

Je suis élève
/ étudiant

A chacun sa formation !

Idée reçue #1

LE BTP, C'EST FAIT POUR LES MAUVAIS ÉLÈVES

Faux

En savoir plus

Idée reçue #2

LE BÂTIMENT EST RÉSERVÉ QU'AUX HOMMES

Faux

En savoir plus

Idée reçue #3

LES MÉTIERS DU BÂTIMENT SONT PÉNIBLES VOIRE DANGEREUX

Faux

En savoir plus

Idée reçue #4

ON GAGNE PEU DANS LE BTP

Faux

En savoir plus

Idée reçue #5

LES NOUVELLES TECHNOLOGIES N’ONT PAS LEUR PLACE DANS LE BATIMENT

Faux

En savoir plus

Idée reçue #6

IL N’Y A PAS DE PLACE POUR L’ECOLOGIE DANS LE BATIMENT

Faux

En savoir plus

Idée reçue #7

QUAND ON TRAVAILLE DANS LE BTP, ON EST TOUJOURS SUR LES CHANTIERS

Faux

En savoir plus

Idée reçue #8

ON FAIT TOUJOURS LA MEME CHOSE

Faux

En savoir plus

Idée reçue #9

QUAND TU RENTRES DANS LE BTP EN TANT QU’OUVRIER, TU RESTES OUVRIER TOUTE TA CARRIERE

Faux

En savoir plus

javascript

Pour se former aux métiers du bâtiment, vous n’aurez que l’embarras du choix. Temps plein, ou alternance, formations certifiantes… trouvez en fonction de votre projet, de votre personnalité mais aussi de votre expérience, la formation qui vous correspond le mieux pour rejoindre les nombreux métiers du bâtiment.

Les certifications

Sommaire

On appelle certifications, les diplômes du ministère de l’Education nationale, les titres du ministère du Travail et les CQP (certificats de qualification professionnelle) de branche. La branche du bâtiment dispose d’un nombre important de diplômes, titres et CQP qui couvrent les différents champs professionnels. Ils attestent de la capacité de leur titulaire à exercer un métier ou une fonction.

Ces différentes certifications concernent tous les niveaux de formation, du CAP à l’ingénieur.

Les diplômes des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur :

Il y a près de 70 diplômes de l’Éducation Nationale et de l’enseignementsupérieur qui concernent le bâtiment.

CAP

Accessible après la 3e, ce diplôme professionnel couronne 2 ans de formation dans un CFA, comme apprenti ou dans un lycée professionnel sous statut scolaire. Très spécialisé, le CAP prépare à un métier précis, même s’il comprend encore des matières générales. Sa finalité première est l’insertion professionnelle.

MC (Mention complémentaire)

Accessible après certains CAP, la MC se prépare en 1 an comme apprenti ou dans un lycée professionnel sous statut scolaire ou par la formation continue.

BP

Accessible en 2 ans après un CAP, le BP se prépare en apprentissage ou en formation continue. Il permet d’élever son niveau de qualification en approfondissant les techniques professionnelles et les connaissances en gestion.

Bac Pro

Accessible après la 3e en lycée professionnel ou en apprentissage en 3 ans, il peut également être préparé en 2 ans après un CAP. Le Bac pro prépare à l’insertion directe dans la vie active en tant qu’ouvrier qualifié ou technicien et de plus en plus à la poursuite d’étude en BTS.
À noter : Les élèves qui préparent un Bac Pro ont la possibilité d’obtenir le  BEP correspondant , en cours de cursus, en tant que certification intermédiaire.

Bac Techno

Accessible après la 3ème, cette filière allie disciplines générales et technologiques (études théoriques et applications concrètes). Elle est particulièrement indiquée pour les élèves qui souhaitent ensuite poursuivre en BTS.

MC

Accessible après certains BP, Bac Pro, la MC se prépare en 1 an par la voie scolaire ou par l’apprentissage.

BTS

Le Brevet de Technicien Supérieur des spécialistes dans un sous-secteur donné, capables d’occuper des postes de collaborateur d’ingénieur, (sous-)chef de chantier ou de (aide-) conducteur de travaux. Il se prépare en 2 ans après le Bac (général ou technologique). La sélection se fait sur dossier. Accès de droit pour les titulaires d’un Bac techno (prioritaires, notamment en BTS) ou d’un Bac pro de la même spécialité avec mention « bien » ou « très bien ». Le BTS peut se préparer sous statut scolaire ou en apprentissage. Poursuite d’étude possible en licence pro notamment

BUT Génie Civil Construction Durable

Le Bachelor Universitaire de Technologie Génie Civil Construction Durable se prépare en 3 ans, après le Bac, en IUT.Vous avez la possibilité de choisir entre quatre parcours dont :

  • Travaux Bâtiment
  • Réhabilitation et amélioration des performances environnementales des bâtiments
  • Bureau d’études conception

Il forme des futurs techniciens polyvalents.

LICENCES PRO orientées vers le bâtiment

Accessible sur dossier et entretien avec un Bac +2 de la branche, une trentaine de licences pro sont consacrées au BTP. Les plus nombreuses concernent l’encadrement de chantier, le management et la conduite de projets dans le bâtiment ou les travaux publics.

TITRE D’INGENIEUR spécialité ou option Bâtiment / Génie Civil et MASTER PRO option génie civil et construction

Ces diplômes peuvent s’acquérir de différentes façons :

  • en formation initiale, dans le cadre de cursus scolaire et universitaire ou par l’apprentissage,
  • en formation continue, dans le cadre de contrats de professionnalisation, du plan de développement des compétences de l’entreprise ou d’un CIF (congé individuel de formation).

Ils peuvent également s’obtenir grâce à l’expérience professionnelle et font alors l’objet d’une VAE (validation des acquis de l’expérience).

Les titres du ministère du Travail

Il existe près de 75 titres du ministère du Travail. Ces derniers concernent principalement les niveaux 3 et 4.

Ils sont en général délivrés après une formation de base dans le cadre de contrat de professionnalisation ou sous statut de stagiaire de la formation professionnelle, mais aussi en contrat d’apprentissage. Ils peuvent également faire l’objet d’une validation des acquis de l’expérience (VAE).

Des professionnels de la FFB participent à l’élaboration des référentiels des diplômes de l’Éducation nationale et des titres du ministère du Travail. Ils sont régulièrement mis à jour afin de tenir compte de l’évolution des métiers et des exigences des entreprises. Les professionnels participent également aux jurys d’examens.

Les certificats de qualification professionnelle (CQP)

Afin de compléter ces dispositifs, la branche du BTP a créé des CQP. Il s’agit de certificats délivrés par la profession, dans le cadre des CPNE (Commissions Paritaires Nationales de l’Emploi).

Les CQP sont créés à l’initiative des professionnels pour répondre aux besoins des entreprises, lorsqu'il n'existe ni diplômes de l'Education nationale, ni titres du ministère de l'Emploi. Le référentiel de compétences suit donc l'évolution des métiers.

Ce sont les professionnels qui élaborent le référentiel de compétences et le référentiel de certification. Ils gèrent la composition des jurys et, le cas échéant, définissent le cahier des charges de la formation.


Il en existe une cinquantaine pour le bâtiment concernant aussi bien les ouvriers que les employés, techniciens et agents de maitrise.

Concrètement, comment ça se passe ?

Vous pouvez passer directement les épreuves si vous avez déjà acquis les compétences et les savoir-faire du CQP, via une VAE (validation des acquis de l’expérience) ou à l’issue d’une formation dans le cadre d'un contrat de professionnalisation, du CPF ou du plan de développement des compétences de l'entreprise.

Temps plein ou alternance ?

Les chefs d'entreprise recherchent des collaborateurs qualifiés, avec des compétences techniques et professionnelles, capables de travailler en équipe, d'être autonomes et d'établir de bonnes relations avec les clients. Pour ce faire, ils privilégient l’alternance afin d’acquérir les compétences « métiers ».

Le bâtiment comporte un large éventail de métiers. Chaque métier fait appel à des aptitudes différentes. Pour se former à ces métiers, il existe près de70 diplômes de l'Éducation nationale, 75 titres du ministère du Travail et47 certificats de qualification professionnelle (CQP) spécialisés.


Pour se former à ces métiers, il existe près de70 diplômes de l'Éducation nationale, 75 titres du ministère du Travail 47 certificats de qualification professionnelle (CQP) spécialisés.

Vous pouvez choisir de vous former à temps plein ou en alternance :

  • A temps plein : par la voie scolaire ou universitaire, en lycée, IUT ou école d'ingénieur.
  • En alternance (contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation) :
    avec une partie du temps de formation en entreprise et l'autre en établissement de formation. Cette voie est privilégiée dans le bâtiment, car les métiers s'apprennent d'abord sur le terrain.

Les atouts de l'alternance dans le BTP

L'alternance prépare à des diplômes, des titres ou des certifications professionnelles de tous les niveaux, du CAP au diplôme d'ingénieur. Il allie formation en entreprise et formation en centre. Comme il s’agit d’un contrat de travail spécifique, le jeune perçoit une rémunération.

Deux types de contrat sont proposés :

Contrat d’apprentissage

« Le contrat d’apprentissage estun contrat de travail de type particulier conclu entre un apprenti et un employeur. L’apprentissage s’adresse à des jeunes de 16 à 30 ans. Il est considéré comme de la formation initiale.»

« L’employeur s’engage, outre le versement d’un salaire, à assurer à l’apprenti une formation professionnelle complète, dispensée pour partie en entreprise et pour partie en centre de formation d’apprentis ou section d’apprentissage.

L’apprenti s’oblige, en retour, en vue de sa formation, à travailler pour cet employeurpendant la durée du contrat et à suivre cette formation ».

L‘apprenti perçoit un salaire déterminé en pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel. Sa rémunération est exonérée de la plupart des charges salariales. Son montant varie en fonction de l’âge de l’apprenti et de sa progression dans le ou les cycles de formation.



Accord BTP du 8 février 2005

Cliquez ici pour agrandir le tableau

Contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation s’adresse à des jeunes de 16 à 25 ans ayant quitté le système éducatif.

Il permet de préparer un diplôme ou un titre professionnel mais aussi un CQP ou une qualification reconnue dans le bâtiment.

Le temps de formation doit représenter 25% de la durée totale du contrat de professionnalisation. La durée du contrat est de 6 à 12 mois et peut être prolongé en fonction du niveau initial et du statut du jeune.

La rémunération versée dépend de l’âge et du niveau de formation obtenu avant le contrat de professionnalisation. Elle supporte les charges salariales.


Cliquez ici pour agrandir le tableau

Chiffres-clés


+ 0

Diplômes


0

Métiers


0

De CDI


0

Apprentis dans le bâtiment en 2020


(source site observatoire
 des métiers) 

Pour aller plus loin

Le bâtiment, c’est une grande diversité de métiers, ouverts à tous et à toutes, intégrant les nouvelles technologies, le développement durable ou encore la transition énergétique.

Site de l'Onisep

Voir tous les articles